ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

Les objectifs de base

LES OBJECTIFS DE L’AADP

 

1/ Rétablir la confiance

 

La fin du monde n’a pas eu lieu et elle n’est pas pour demain.

La crise internationale n’est pas éternelle, les premiers signes de reprise sont là. Les grandes entreprises en bénéficieront les premières comme elles ont été les premières impactées mais notre tour suivra forcément.

L’arrivée du numérique, par ces temps de crise, a été vue comme la bouée de sauvetage mais n’a pas tenu ses promesses. La rentabilité n’est pas au rendez-vous et beaucoup, échaudés par les « accidents » vécus par les premiers lancés, se limitent aux investissements aidés par l’Etat.

Les abonnements, progressivement privés des aides au transport, vont devenir beaucoup moins rentables.

Les éditeurs, qui ont besoin de conserver de la rentabilité ne vont avoir d’autre solution que de se tourner vers notre réseau…

Notre syndicat, trop longtemps laissé sans contrôle, va reprendre l’initiative sous notre surveillance.

Les diffuseurs vont de nouveau être entendus et écoutés !

 

2/ Obtenir la revalorisation de notre métier

 

Notre rémunération naturellement doit être revalorisée très rapidement, pour tous.

Mais au-delà, ce sont nos conditions de travail et la position des diffuseurs dans notre filière qui doivent être redéfinies.

Pour cela les points à travailler sont très nombreux* mais l’objectif est clair : nos fonds de commerces doivent retrouver leur attrait et leur valeur.

Nous demandons la création d’un Conseil Supérieur des diffuseurs de Presse qui, comme le CSMP traite des problèmes des messageries et des éditeurs, traitera les questions des diffuseurs et négociera, d’égal à égal avec le CSMP.

Mais dans l’immédiat, nous exigeons la reprise en main de notre syndicat par les diffuseurs qu’il est censé défendre. S’il nous avait  correctement défendus nous ne serions pas dans la situation actuelle. C’est donc le premier objectif à atteindre car c’est le seul interlocuteur accepté par les instances professionnelles.

Donnons-lui un mode de fonctionnement démocratique et permettons à tous les diffuseurs de le rejoindre et d’y être entendu. Remettons cet outil au service des diffuseurs pour négocier, avec leur assentiment les accords de demain.

                                                                                                                                                    * voir programme détaillé



23/01/2013
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7834 autres membres