ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

Nouveau départ pour Maison de la Presse

118 appréciations
Hors-ligne
https://www.franchise-magazine.com/actualite/breves/nouveau-depart-pour-maison-de-la-presse-10032.html#.WJwSoLqrq6M.twitter

Franchise magazine 



Les enseignes Maison de la Presse et Mag Presse devraient fusionner et élargir leur offre.

Actionnaire majoritaire depuis 2015 de la Seddif (maison mère des enseignes historiques Maison de la Presse et Mag Presse), le groupe NAP prépare une refonte du concept de point de vente, dont les premiers exemplaires devraient voir le jour à Paris et à Lyon en mai prochain. Lancés à partir de 1990, les deux réseaux fédèrent environ 1500 points de vente (900 Mag Presse et 600 Maison de la Presse) adhérentsindépendants de la centrale Seddif. Ils sont devenus une référence culturelle au cœur des villes, et en particulier des villes moyennes, de moins de 50 000 habitants. Mais depuis des années ils souffraient des difficultés inhérentes à la vente de presse. Annoncée lors du rachat par le groupe NAP, un renforcement de la diversification des ventes était indispensable. Cela se traduira par une offre assez large en librairie, papeterie, cadeaux, téléphonie, tabac, jeux, jouets, carterie, services, confiserie et snacking, etc.
En amont le groupe NAP entend améliorer les marges en concentrant els achats et le marketing. Enfin les deux enseignes devraient fusionner à terme pour adopter le nom unique de Maison de la Presse, qui bénéficie de la plus forte notoriété.

Dernière modification le jeudi 09 Février 2017 à 09:49:44
Des infos et des .... A vos commentaires

Comment faut-il interpréter la stratégie ?
La marque "Maison de la Presse" va-t-elle de l'avant, ou se replie-t-elle sur elle ?
Si cette stratégie était prévue dès la reprise par Nap, il aurait fallu le faire aussitôt. Sinon, c'est que Nap se rend certainement compte un peu trop tard dans quoi ils se sont mis.
Mais soyons positifs, car gros avantage, le nombre de concepts MDP va augmenter !!!
Comment les "Mag Presse" peuvent trouver des ressources pour refaire leurs boutiques ???
Et la finalité : est-ce ça qui va redonner de l'intérêt à la presse ?

220 appréciations
Hors-ligne
Perso j'ai du mal à comprendre.

Pourquoi ne pas fédérer les deux enseignes sous une nouvelle marque moins typé presse cela me semblerait plus logique?

"Maison de la Presse" est une marque historique, très forte, et très significative dans l'esprit des gens. Abandonner une telle tête de gondole serait presque synonyme de tourner la page de la presse définitivement. Il peut y avoir plusieurs raisons à garder la marque :
- L'idée leur a été interdite par les actionnaires mineurs, mais historiques.
- Perdre la marque et/ou la presse en moteur, en produit d'appel, place une éventuelle concurrence en embuscade.
- Oseraient-ils par rapport aux adhérents Seddif-Nap, qui ont longtemps utilisé la marque à laquelle ils tiennent autant que les clients ?
Imaginez les défections encore plus nombreuses des adhérents...

220 appréciations
Hors-ligne
je n'aurais peut-être pas dû utiliser le mot de marque, mais plutôt parler d'identité, car nous sommes plus dans la notion d'enseigne que de marque.

L'enseigne est forte, mais le consommateur est plus fidèle aux marques qu'aux enseignes. Nous sommes sur un marché ou il n'y a plus de concurrents et très souvent la "Maison de la Presse" est le seul point de vente important d'une ville.

164 appréciations
Hors-ligne
Ceci acte
- le déclin de la vente du produit presse.
- la nécessité, voire l'obligation de se diversifier.
- la banalisation du produit presse
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Nécessité de se diversifier, forcément, mais comme tout ce qui est plutôt valable à vendre dans un environnement concurrentiel, avec l'obligation d'avoir des magasins bien placés.
A défaut, les exploitants devront être très bons pour réussir : trouver l'article que les autres n'ont pas, être au top en négo achat et en gestion, se renouveler sans cesse, avoir une amplitude d'ouverture énorme, vendre sur le net...bon courage. Un calvaire pour un autre.
On va voir fleurir des "Trocante" de centre-villes, ce qu'appelait de manière pompeuse Presstalis, des "convenient-store".  L'expression en jette. C'est de l'américain, quand même ! Ca veut dire "épiceries", ça en jette déja un peu moins.
Banalisation du produit presse...plusieurs centaines de magasins en moins chaque année...

220 appréciations
Hors-ligne
multiplier la diversification peut aussi être un frein à la reprise d'une affaire

Convenient-store... ce que les Québécois appellent : Dépanneurs

86 appréciations
Hors-ligne
Que du haut de gamme ? Quelle est la nouveauté dans ce concept ? Le rapport sur la presse , le tabac , les jeux , est toujours aussi faible mais demande énormément d'amplitude d'ouverture et une surface de magasin importante donc des loyers assez chers , ce n'est pas une enseigne qui fait les ventes , mais la nécessité , l'originalité , la nouveauté des produits , son prix et une solide trésorerie , là rien de nouveau , un nom pompeux à l'américaine rien de nouveau non plus , décidément la presse n'attire plus grand Monde , si Hachette ferme un grand nombre de point de vente partout quel indépendant peut rivaliser même avec une franchise ? Je n'y crois pas une seconde , encore des naïfs qu'ils vont endormir pour investir .

118 appréciations
Hors-ligne
   
Un nom peut etre

Mag@zeens  !!!!
Des infos et des .... A vos commentaires

La marque "Maison de la Presse" appartient à Nap-Seddif, mais ce n'est pas une franchise.
C'est une concession d'enseigne.
Mais je vous l'accorde, la confusion est pregnante. Dominique Gautier, ex boss de la Seddif, pestait déja à chaque fois qu'un magazine pro comme Franchise Mag faisait l'amalgame.
Ca change peu de choses, mais on est pro ou pas !

86 appréciations
Hors-ligne
concession d'enseigne certainement, j'imagine aussi que l'agencement du magasin dans les couleurs de l'enseigne c'est aussi eux qui l'imposent , les prix des meubles sont le plus souvent bien plus chers que partout ailleurs, pour vous faire du stratifié blanc et bleu ringard qui ne change pas depuis des décennies ? Ce n'est pas la boite par laquelle passait les NMPP pour imposer au futurs acheteurs de magasins de presse la rénovation et que pour leurs imposer ce concept, s'ils n'étaient pas ok , ils étaient informés qu'ils n'auraient pas l'agrément du CSMP pour exploiter la presse ?
Un filon très lucratif , n'est ce pas ?

Dernière modification le samedi 11 Février 2017 à 07:44:01

684 appréciations
Hors-ligne
Dominique Gautier pestait peut-être mais ne faisait rien pour ses concessionnaires. Son seul objectif était de satisfaire ses actionnaires dont les seuls intérêts étaient de vendre des concepts sur lesquels il prenaient une marge conséquente, des opérations publicitaires sur lesquels ils percevaient une commission intéressante pour eux seuls, des services facturés et des implantations produits disproportionnées.
A aucun moment il n'a tenté d'améliorer les marges de ses concessionnaires en négociant pour eux.
C'est le même principe que Plein Ciel en papeterie : l'exploitation d'un réseau dans son seul intérêt. On connaît le résultat : dépôts de bilans.
En cela Majuscule se différencie, en papeterie, en exploitant sous forme coopérative et non commerciale. L'objectif de la centrale est de se développer pour améliorer les conditions d'exploitation de ses adhérents et non de tirer profit de ceux-ci.
Si nous le voulons nous pouvons nous aussi dans la presse monter une telle centrale.
Et elle fonctionnera.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Presstalis, Mlp, la Confé, ont tous songé à la centrale d'achat ou essayé, toujours avec échec !
Et Nap semble avoir bien du mal à se positionner entre ses adhérents et le reste du réseau, alors qu'ils pensaient maitriser le savoir-faire...
Une coopérative a besoin d'important fonds de roulement et nécessite une logistique adaptée, performante, et des qualités d'acheteur bien au delà que pour un simple magasin.
Vous semblez bien sûr de vous !


684 appréciations
Hors-ligne
Je ne dis pas que c'est simple mais que PRESSTALIS n'a pas essayé.
C'était pourtant la mieux placée mais avec leur manque d'esprit commercial ce n'était tout bonnement pas possible. Et chaque fois que d'autres ont essayé, la messagerie concevant un risque s'est efforcée de l'éteindre.  
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Ca fait maintenant une dizaine d'années que NMPP/Presstalis sait qu'une alternative est obligatoire pour survivre, en palliant à la baisse des ventes sur la presse. Et à l'époque déja, au delà de la Seddif.
On ne peut pas leur reprocher de l'avoir deviné. Souvenez vous de leurs commerciaux, qui ont dû se séparer en deux, presse et hors presse. Mais créer une entité propre au hors presse ne leur était pas nécessaire : ils en traitaient déja en flux poussé, et on n'en voulait pas, car aucun intérêt pour nous en marge concédée.
Comme n'importe quel autre grossiste, ils savaient que créer un niveau intermédiaire, génère des coûts humains et de fonctionnement.
Affirmer qu'ils ont fait avorter des projets de centrale d'achat par des concurrents...ils n'en ont jamais eu les moyens. Fantasme. Où allez vous chercher ça ?

684 appréciations
Hors-ligne
Demandez aux intéressés si vous ne me croyez pas.

Pour ce qui est de sa propre gestion du sujet :
Comme tout acteur dominant, sûr de son pouvoir, la messagerie a toujours omis de se remettre en question, pensant qu'elle imposerait ses vues. Souvenez-vous de son magasin, géré en propre, et du nombre de gérants qui ont officié, tantôt sortis, tantôt démissionnaires car n'acceptant pas le mix-produit suicidaire imposé en faveur de la presse.

Ainsi au lieu de traiter les problèmes de marge, que vous évoquez et qui se posent à tout intermédiaire, en tentant d'améliorer les achats, la messagerie s'est contentée de tenter d'exploiter d'abord la dépendance de tous les marchands, puis, une fois déboutée de l'autorisation d'imposer des produits hors presse au réseau, la crédulité de certains d'entre eux. A aucun moment elle n'a tenté de trouver des synergies avec les magasins, se contentant de tenter de les exploiter, seule méthode qu'elle sait pratiquer.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Vous considérez trop Presstalis, en leur attribuant des décisions qu'ils subissent, plus que motivées librement sur leur marché. Ils sont à la ramasse complète...comment imaginer qu'ils aient un choix !
La messagerie n'a pas les moyens d'imposer ses vues, hormis les règles pro. au réseau, et aux éditeurs, les co-décideurs, où certains sont "plus égaux que les autres"...
Vous parlez de magasin, celui de la rue J.Hillairet ? Au pied de l'ex siège social, c'était un magasin-école pour le Cefodip, financé comme le reste, de manière non marchande.
NB : il existe toujours des centrales d'achat. Voyez à quel point marche mal celle de la Confé.
Une C.E. ne peut pas marcher sur des produits standard de grande conso. et avec un réseau d'indépendants libres d'acheter là où ils veulent. C'est impossible, ils le savent bien.

684 appréciations
Hors-ligne
Quand j'écris que la messagerie est dirigée par les éditeurs majeurs vous intervenez pour me contredire en expliquant qu'elle dispose d'autonomie et quand je vous rejoins, à la marge, sur ce sujet, en ne prenant en compte que les points sur lesquels elle possède de l'autonomie, vous m'expliquez le contraire. Cela ne me paraît pas très cohérent.

C'est bien de ce magasin que je parle, financé comme vous le dites de manière non marchande mais avec mission de le rendre rentable confiée à de multiples gérants dont aucun ne pouvait y arriver du fait des contraintes imposées par la messagerie.

Pour les centrales d'achat, il en existe qui fonctionnent bien. Tout est dans l'objectif qui leur est attribué. Si c'est une mise en commun de moyens des adhérents pour améliorer leurs marges et leurs résultats cela peut fonctionner. Si c'est de faire des bénéfices prélevés sur la marge des adhérents cela ne le peut pas. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :



Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7312 autres membres