ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

Encore un projet aussi irréaliste que malhonnête

694 appréciations
Hors-ligne
Porté par Presstalis et supporté par ... l'UNDP, un projet de réaménagement de 5000 magasins choisis par la messagerie est en préparation pour exécution en 2018.
Union Presse avait déjà amorcé le mouvement en avril 2016  avec un article sur lequel il est intéressant de s'arrêter.
Je vous laisse apprécier : 

Constat : "le réseau a encore perdu 900 magasins en 2015. A ce rythme il n'en restera plus que 21000 en 2020" selon le Directeur Commercial de la messagerie.

Cause : "en partie par la difficulté du réseau à faire sa mue" dit UNION PRESSE et le DG de la messagerie justifie"malgré la hausse de rémunération les marchands n'ont pas les moyens d'investir pour répondre aux attentes d'un consommateur chaque jour plus exigeant".

Saloperie de clients, pardon de consommateurs. (Excusez-moi ça m'a échappé).
Côté remise en cause personnelle c'est limité.

Conclusion : Presstalis prend les choses en mains pour "montrer qu'il se passe quelque chose dans les magasins de presse".

L'idée est de forcer des magasins à modifier leur aménagement (dans l'article 15.000, dans le projet actuel 5.000).
L'idée est que PRESSTALIS choisisse l'aménageur (et l'impose), et trouve le financement (dans l'article, auprès des éditeurs, dans le projet actuel 70% à notre charge).

La notion initiale de manque de moyens des marchands a disparue.
Reste une nouvelle contrainte programmée.

La méthode reste perpétuellement la même : imposer des dépenses aux marchands, sous  couvert d'ambitieux projets porteurs pour les éditeurs, en ayant pris soin de garder la maîtrise d'oeuvre rémunératrice.
Ca ne va encore pas se passer tout seul, maintenant que l'AADP est là pour empêcher l'exploitation des marchands par les parasites. Pour notre part nous demandons à ce que la messagerie assume déjà correctement sa mission logistique avant de vouloir empiéter sur nos prérogatives.
Notez qu'au passage une formation est prévue pour satisfaire les partenaires de la messagerie.
Qui cela peut-il donc bien servir ?


Si tu veux la paix, prépare la guerre.

119 appréciations
Hors-ligne
Agenda UNDP  13 décembre 2016

Réunion avec l'Equipe terrain Presstalis
UNDP : CA/MG/SP/CD/PDM ? (SLL absente) Presstalis : F. Demandrille/S. Grenard
Presstalis

13 décembre 2016
Réunion avec la Direction commerciale publications

Presstalis

http://undp.fr/

Dernière modification le vendredi 09 Décembre 2016 à 11:38:47
Des infos et des .... A vos commentaires

Placer le sauvetage du métier au modernisme des magasins...c'est du génie.
A aucun moment, Presstalis ne se remet sa raison d'être en question ! Au contraire, ils donnent des conseils !
Ils ont déja oublié un maxi concept SEDDIF il y a qq années dans l'Est, ouvert en présence du Ministre, du Pdt de Presstalis, +++++
Hyper moderne, hyper cher, top du top...et patatras, échec très rapide.
C'est pas grave. On en prend d'autres et on s'amuse.
Les prévisions de hausse des commissions ne compenseront pas la baisse de CA presse.
Mêmes causes, mêmes conséquences, surtout quand on n'a pas la tête sur les épaules.

Restent le cas des magasins qui devaient moderniser, avec ou sans ce dispositif.
Mais voyons le cas général avant le cas particulier.
Presstalis masque encore et toujours le vrai problème de non rentabilité pour les magasins.

164 appréciations
Hors-ligne
Décidément l'undp les collectionne !
- promotionne l'abonnement
- cautionne la presse en superette
- valide les modernisations imposées

L'undp va-t-elle, un jour, enfin jouer son rôle de syndicat, prendre les parts et défendre les intérêts vitaux de ses membres (au sens large), les marchands de presse ? 

Qu'elle fasse quelques erreurs, à la limite cela peut se comprendre, malheureusement c'est régulier les erreurs de casting à l'undp

PS:   2 ans sans AG dans mon département. L'an dernier elle était annoncée par le président départemental, les marchands invités puis, le président régional, secrétaire national de l'undp ne l'a pas  validée.
Pschtt AG annulée le jour de sa tenue.

Dernière modification le lundi 12 Décembre 2016 à 13:56:43
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

694 appréciations
Hors-ligne
Quand un organisme ne remplit pas sa fonction il disparaît.
C'est ce qui est en train d'arriver.
Malheureusement les SAD continuent à prélever illégalement des cotisations pour le compte de l'UNDP et la partie adverse continue de les financer indirectement par la publicité dans Union Presse (publi-rédactionnels) et quelques aides masquées car indirectes.

Nous allons entreprendre une action contre les SAD qui prennent ce risque pour satisfaire leur maison-mère à l'égard de leur "partenaire" historique. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

221 appréciations
Hors-ligne
Effectivement si la pratique des prélèvements se fait toujours, malgré que les pouvoirs publics sont au courant, il faut intervenir auprès de chaque dépôt. il est pour cela important d'avoir des remontées du terrain. A nous de communiquer sur le sujet.

Concernant ce Projet de modernisation,  Presstalis devrait se poser, finir son informatique et surtout redonner de la confiance au réseau en améliorant ses services.
A titre d'info  télé 7 jours Noël, reçu  seulement un seul exemplaire.

Ce travail de modernisation du réseau ne devrait-il plutôt être à la charge du Csmp que de la messagerie?

l'impression que l'Undp dont plusieurs de ses membres sont Maison de la Presse ou Mag Presse, sont en train de s'emparer du  savoir-faire de la seddif.


15 appréciations
Hors-ligne
Et c'est quoi le savoir-faire de la seddif ?

694 appréciations
Hors-ligne
Vendre du vent et encaisser des royalties.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

119 appréciations
Hors-ligne
pour les prélèvements c'est exacte. 

Dernière modification le lundi 12 Décembre 2016 à 13:24:05
Des infos et des .... A vos commentaires

22 appréciations
Hors-ligne
Ils peuvent nous obliger a faire des travaux dans nos magasins?

694 appréciations
Hors-ligne
Ils ne le peuvent pas légalement mais compte tenu de l'orientation du CSMP ils peuvent aussi décider de majorer les commissions de ceux qui accepteront et pour cela de diminuer celles des autres. Ils peuvent également décider de ne servir que ceux qui répondent positivement à leur demande d'investissement. Actuellement (et depuis trop longtemps) ils ont tous les droits.

C'est pour cela qu'il y a deux lignes opposées : 
- L'ADDP qui refuse ce diktat et demande à l'Etat de rétablir nos droits et,
- L'UNDP qui préfère satisfaire toutes les demandes des éditeurs moyennant probablement quelques avantages pour quelques uns triés sur le volet.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :